Rencontres adultères


« La fidélité n'est qu'un manque d'occasions », déclarait Sacha Guitry.

Autrefois connu sous le nom de fornication, le mot a perdu son usage à cause de sa ressemblance avec l'anglais et est de nos jours connu comme adultère. Autrefois faute pénale (jusqu'en 1975 en France), l'adultère a toujours été au centre des sujets de société.
Quoi de plus excitant pour un homme (ou une femme) marié(e) depuis plusieurs années, embourbé(e) dans la routine du mariage, que de fricoter à nouveau et retrouver les plaisirs du jeu de la séduction (et ceux d'après la séduction aussi). On pourrait presque croire que l'adultère a été inventé avant même le mariage. Répréhensible, rejeté par la société, le concept puise sa force dans son côté interdit et tabou qui permet de concilier à la fois une vie sexuelle plus riche de partenaires et la stabilité du mariage. Oubliez cas de conscience et vertu : l'adultère s'adresse aux personnes qui savent ce qu'elles font et ce qu'elles veulent. N'allez pas penser trouver les plus intègres des personnes en tentant mais on a ce que l'on mérite.
Les statistiques prouvent le succès des rencontres extra-conjugales : en 2005, 40% des hommes déclaraient avoir trompé leur partenaire, pour 25% de femmes. En parlant de pourcentage…. On estime à 4% environ le nombre d'enfants dont le père serait en fait un autre homme. Oui, cela fait un homme sur 25 qui élève son enfant sans savoir qu'il n'est n'en fait pas le sien. Pour les sites de rencontre, l'occasion est belle et parmi des sites de rencontre, il semblerait que certains le soient moins que d'autres. Sur RencontresSecretes.fr, on vous laisse choisir parmi une large gamme de statut, il n'y a plus qu'à choisir !

Un dernier chiffre pour la route ? Seuls 10% des couples issus de l'adultère finissent ensemble pour la vie…